Parmi les acquittés d'Outreau, il en est une à qui on aurait donné le bon dieu sans confession. Cette petite femme toujours prête à rendre service aux autres, qui donnait des bonbons aux enfants du quartier, ne peut pas être coupable des faits qu'on lui reprochait. Même en ayant lu le dossier plusieurs fois, on ne peut s'empêcher de se dire qu'elle ne peut être qu'innocente, quand on la voit à la télé, raconter à quel point elle s'est sentie dépassée par les événements, elle qui avait une vie si lisse, si bien rangée.


Alors voyons ce qu'il y a dans le dossier à son sujet.

  • imagesElle est citée la première fois par un enfant DELAY comme ayant participé aux partouzes (D283). « Elle venait chez nous et donnait de l'argent à mes parents pour nous faire des manières sur nous. Je ne veux pas dire ce qu'elle faisait car je vais être embêté. (...) Elle nous mettait son sexe dans notre bouche et mon père et ma mère nous tenaient, et j'en avais marre. Elle faisait l'amour avec nous et avec ma mère (...) Elle prenait mon zizi partout ». Il dit qu'elle leur mettait des baguettes dans le derrière et qu'après elle les mangeait. Un récit confirmé par ses frères. Comment des enfants pourraient-ils inventer cette histoire de baguettes en pointe qu'on leur mettait dans le derrière ?
  • Pourquoi n'a-t-elle pas répondu aux deux premières convocations de la police ? Lui fallait-il un peu de temps pour vider ses ordinateurs et enlever les cassettes vidéos des endroits où elle les avait déposées avant de les amener en Belgique ?
  • Pourquoi possède-t-elle trois ordinateurs, dont un revient juste de réparation lors de la perquisition ? Et pourquoi n'y a-t-il pas de trace de l'analyse de ces ordinateurs dans le dossier d'instruction, alors qu'elles ont bien été demandées?
  • Pourquoi ses tournées avec son camion dans le quartier de la tour du Renard, pour vendre son pain, pouvaient-elles durer jusque vers 23 heures et même davantage, selon certains témoins, ce qu'elle a commencé par nier ? Par exemple, Franck LAVIER, un acquitté, explique (D538): « Elle montait avec des bonbons et des gâteaux pour acheter les gens. Elle venait vers 10h30, 11 h du soir, une fois à minuit et demi. Je ne comprends pas ce qu'elle faisait là car elle n?avait plus de pain à vendre, ni de pains au chocolat, ni rien du tout ».
  • Elle dit qu'elle a vite arrêté de vendre du pain, car son activité était déficitaire à force d'avancer aux clients de la Tour du Renard. Elle dit qu'on lui devait 13.000F, surtout certaines familles. Son mari, lui, dit que son activité de vente de pain était déficitaire de 300.000F ! Pourquoi avoir mené durant des mois une activité déficitaire à ce point, sachant qu'en plus la boulangère prêtait de l'argent aux familles dans l'attente de leurs allocations ? N'était-ce pas un moyen d'endetter les gens pour aller ensuite leur demander de vendre leurs enfants et avoir ainsi un énorme retour sur investissement ? La question se pose.
  • Roselyne GODARD n'a vraiment pas de chance : toutes les entreprises de transport dans lesquelles elle a travaillé ont fini par mettre la clé sous la porte.
  • Pourquoi allait-elle jusqu'à payer les courses de la famille DELAY, jusqu'à atteindre des montants de 600F, sans demander à être remboursée ?
  • Pourquoi dans son examen de personnalité, Roselyne GODARD décrit-elle une famille parfaite, alors que sa fille a eu des problèmes d'adolescente un peu compliqués et que son mari avait une aventure ?
  • Pourquoi un témoin, voisin de pallier des DELAY, affirme-t-il qu'elle que Roselyne GODARD « montait chez M et Mme DELAY assez souvent. A des moments elle y restait assez longtemps, c'est-à-dire une heure ou deux. M et Mme DELAY étaient tous les deux présents ainsi que les enfants. Elle montait avec des bonbons pour les enfants et de la bière pour lui », alors que l'intéressée dit n'y être allée que « trois ou quatre fois, pas plus » pour récupérer l?argent que lui devait BADAOUI ?la_boulangere_de_laffaire_doutreau_raconte
  • Pourquoi Roselyne GODARD dit-elle qu'elle n'a jamais vu les enfants DELAY, qu'ils étaient toujours absents quand elle venait, alors que ceux-ci la reconnaissent sur photo et citent son nom ainsi que celui de son mari qu?ils sont censés n'avoir jamais vu, puisqu'il dit n'être jamais allé à Outreau ?
  • Pourquoi un autre témoin a-t-il déclaré qu'elle a violé les trois plus jeunes frères DELAY (D533)? « Je le sais car à des moments j'étais là quand elle sodomisait les enfants. Elle a pris les godemichets et elle a sodomisé les trois enfants du couple DELAY par derrière ».
  • Pourquoi Franck LAVIER déclare-t-il au sujet de Roselyne GODARD qu'elle était amie avec DELAY et que : « Elle m'a fait des propositions. Elle m'a fait comprendre qu'elle avait envie de moi mais moi je ne voulais pas du tout » (D538).
  • Roselyne GODARD dit n?être allée que deux ou trois fois en Belgique, seulement pour y chercher des cigarettes. Pourtant, plusieurs témoins affirment qu'elle est allée en Belgique pour des partouzes et pour y amener des cassettes pédopornos tournées à Outreau. BADAOUI dit cela, ainsi que plusieurs enfants. « La boulangère disait que c'était pour aller chercher du tabac mais ce n'était pas vrai. Elle allait apporter des cassettes avec des scènes de pédophilie jusqu'en Belgique chez Dany LEGRAND [toutefois, Legrand habitait pas loin de la frontière, mais pas en Belgique où il avait cependant de connexions]. Elle cachait les cassettes dans des cartons de chips et elle remettait les chips sur les cassettes pour les cacher. Il y a MARTEL qui s'est fait arrêter une fois par la gendarmerie belge parce qu'il faisait des appels de phare à Roselyne pour lui indiquer qu'il y avait la douane à quelques mètres. C'était à la fin du mois de novembre 2000 », explique BADAOUI (D548). Dans une audition ultérieure, elle revient sur ce trafic de cassettes (D1119) : « c'est madame GODARD qui s'en occupait car elle ne voulait pas qu'on les transporte dans des voitures. Pour elle, son camion était moins soupçonneux. Elle montait chez nous avec des cartons de bonbons et elle redescendait avec les cassettes dedans. Je lui devais de l'argent mais elle ne voulait pas que je la rembourse et elle me faisait même des courses à Auchan et elle me disait qu'elle ne me devait rien. Les cassettes sont parties en Belgique, ils n'ont rien laissé chez moi. Quand j'ai eu la lettre du juge précisant que je n'avais plus le droit d'avoir les enfants, tout est parti ».
  • Comment se fait-il que parmi les huit familles qui lui devaient de l'argent dans l'immeuble des DELAY, au moins quatre étaient impliquées dans le réseau pédophile ?
  • Pourquoi Roselyne GODARD dit-elle que BADAOUI a perçu 900 F d'un héritage, qui ont servi à rembourser son ardoise de 1.800F, alors que BADAOUI n'a touché aucun héritage à ce moment?imagesjjbnjkh
  • Comment se fait-il qu'un témoin affirme que GODARD venait parfois aux partouzes avec l'huissier MARECAUX, autre acquitté ? Ce témoin confirme aussi qu'elle venait parfois avec son mari, M. GODARD. « Elle a fait comme son mari. Elle a caressé les enfants au niveau du sexe, elle les a sodomisés avec des godemichets. Elle n?était pas tout le temps avec son mari. Je l'ai vue violer les enfants deux ou trois fois » (D565).
  • Qu'en est-il de ces propos tenus par les policiers venus contrôler ses autorisations de vendre des marchandises, comme quoi il y avait des plaintes à son encontre pour « du trafic avec des enfants», selon son expression ?
  • Qu'en est-il de ce carton de cassettes vidéos entreposées dans un hangar qu'elle louait ? Elle y entreposait surtout des meubles, faisait pas mal d'allées et venues, et disait au propriétaire du hangar qu'elle utilisait les meubles pour faire des brocantes. Or, elle n'a jamais parlé de brocante dans aucune de ses auditions.
  • Pourquoi BADAOUI et une autre accusée (jugée coupable) mentionnent-t-elles séparément la cicatrice au cou du mari de GODARD, alors qu'elles sont censées ne l'avoir jamais vu puisqu'il dit n'être jamais allé à Outreau?
  • Encore plus troublant : Roselyne GODARD a été reconnue sur photo par la victime d'un autre réseau, dans lequel elle était au début des années 90.
  • Pourquoi a-t-elle soutenu les LAVIER lors de leur arrestation pour corruption de mineurs et leur procès pour maltraitances, en 2011 ? Et pourquoi a-t-elle déclaré que Chérif DELAY mentait dans son livre « Je Suis Debout », dans lequel il maintient les accusations qu'il a toujours portées?
  • Pourquoi s'est-elle rappelée, au moment du procès en appel, qu'il y avait un autre "Dany" à Outreau? Pourquoi une défense de Daniel LEGRAND fils dans les médias, alors qu'il fallait trouver des moyens pour faire acquitter le deuxième cherter de suspects?
  • Roselyne GODARD a expliqué que son avocat, Me DUPONT MORETTI, lui a coûté cher : toutes se indemnités (au moins 100.000 euros ) sont parties dans sa rémunération et l'achat d'un véhicule, comme elle l'a déclaré dans la presse.

Roselyne GODARD semble donc être le pivot d'un réseau de trafic de pédopornographie, et l'affaire Outreau n'était pas son coup d'essai. On comprend pourquoi elle a vite sollicité l'aide d'Eric DUPONT MORETTI, ténor du barreau local qui, bien que très cher, a pu mériter à une époque son surnom d'acquitator. Il serait intéressant de voir combein de pédophiles elle a pu croiser dans les différentes sociétés de transport dans lesquelles elle a travaillé, et de savoir comment elle a trouvé le moyen d'écouler les cassettes pédopornos tournées à Outreau.